Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Rendez Rome aux Romains»: Manifestation contre la politique de l’UE en Italie La réforme de la santé échoue, nouveau revers pour Donald Trump «Israël» n’a pris «aucune mesure» pour limiter la colonisation depuis décembre (émissaire ONU) Inquiétude en «Israël» de la nouvelle décision syrienne d’affronter les raids Près de 4773 civils tués dans la guerre au Yémen, selon l’Onu Présidentielle: la surenchère «complotiste» de Fillon trouble son camp Armes chimiques: Russie et Chine veulent étendre la commission d’enquête de l’ONU à l’Irak L’assaillant de Londres visitait souvent l’Arabie saoudite, la dernière fois en 2015 L’armée syrienne libère le dernier bastion de «Daech» au nord-ouest de Raqqa La Jordanie aux abords de la bataille de Raqqa: Et si «Daech» fuit en notre direction? Un avion de reconnaissance AWACS français scanne la frontière russe Un cadre du Hamas, Mazen Faqha, assassiné à Gaza Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Des menaces proférées à l'encontre d'étudiants musulmans ont entraîné l'évacuation de près de 4 000 personnes de l'université Concordia, à Montréal. Une autre des quatre universités de la ville, McGill, a été l'objet des mêmes avertissements.

Au Canada, une université évacuée face à des menaces à l'encontre d'étudiants musulmans

Un groupe se présentant comme le «Conseil des citoyens conservateurs du Canada» a envoyé un mail à l'université Concordia, menaçant de faire exploser plusieurs «petits engins artisanaux» dans ses locaux en signe de protestation contre la présence d'étudiants musulmans.

«Maintenant que le président Trump est en poste au sud de la frontière, les choses ont changé. Nous ne tolérerons plus votre comportement», a écrit ce groupuscule, faisant référence aux étudiants musulmans, dans ce courrier obtenu par l'AFP.

Le 1er mars, l’administration de l'université a décidé d'évacuer ses étudiants. Ses trois pavillons ont été évacués dès 11h30 (heure locale), a indiqué Christine Mota, porte-parole de l'université.

Les forces de l'ordre ont fouillé les bâtiments sans trouver la moindre trace d'engins artisanaux, a expliqué Benoit Boisselle, porte-parole de la police de Montréal à l'issue de l'opération. Tous les cours ont été annulés jusqu'en début de soirée.

«Nous dénonçons fortement ces attaques contre une université qui est un modèle de vivre ensemble», a déclaré la ministre québécoise de l'Enseignement supérieur, Hélène David.

Le recteur Alan Shepard a déploré cet incident dans une université qui accueille des étudiants de 150 pays différents.

Une autre des quatre universités de Montréal, McGill, a aussi reçu le même mail de ce groupuscule, a indiqué Hélène David. Aucun bâtiment précis n'était cependant visé et l'université n'a pas été évacuée.

Le nom du groupuscule rappelle celui dont se revendiquait l'Américain Dylann Roof, condamné à mort en janvier en Caroline du Sud. Ce jeune homme convaincu de la suprématie de la race blanche avait abattu en 2015 neuf paroissiens noirs dans une église.

Fin janvier, un étudiant suprématiste blanc avait abattu six musulmans lors de la prière dans une mosquée de Québec.

Source: agences

02-03-2017 | 11:36
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut