Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Propos menaçants d’Erdogan: l’UE convoque l’ambassadeur turc Bahreïn: le pouvoir pousse à la confrontation violente Syrie: l’armée reprend le contrôle d’une zone industrielle dans l’est de Damas En France, Marne-La-Vallée prépare la présidentielle à sa façon Irak: 400.000 personnes «piégées» dans la Vieille ville de Mossoul Egypte: 10 soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï Bahreïn: libération d’un ancien photographe de l’AFP Yémen: «On a créé une crise humanitaire sans précédent» Moscou prêt à dialoguer avec les USA sur une réduction des armements nucléaires Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres L’Arabie Saoudite se vide des femmes fuyant la tutelle des hommes Attaque de Londres: 4 morts et 40 blessés, la piste du terrorisme privilégiée L’écart se resserre encore entre Macron et Le Pen Amnesty accuse Washington et Londres d’alimenter la crise humanitaire au Yémen Attaque de Londres: 4 morts, la piste du terrorisme privilégiée Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ŒIL SUR L'ENNEMI

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le site israélien proche des milieux de renseignement de l’armée israélienne DEBKAfile a révélé que le chef des services de renseignement saoudien s’était rendu secrètement à «Tel-Aviv» et à Ramallah.

Visite secrète du chef du Renseignement saoudien à «Tel-Aviv» et à Ramallah

Dans un rapport exclusif, DEBKAfile a indiqué que la visite du Khalid bin Ali bin Abdullah al-Humaidan vise à examiner des dossiers sécuritaires sur la tenue d’une réunion entre «Israël», les États-Unis et l’Arabie saoudite, d’autant plus que le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avaient abordé ce sujet, lors de leur rencontre à Washington.

Selon le site israélien, le chef des services de renseignement saoudien a rencontré à Ramallah les dirigeants de l’Autorité Palestinienne pour les mettre en garde contre l’ouverture des canaux de contact direct avec l’Iran. Cet avertissement fait suite à des rapports sur la tenue d’une réunion à Bruxelles entre une délégation palestinienne et des représentants de la République Islamique d’Iran.

DEBKAfiles souligne que cette visite intervient après que l’Iran a augmenté la portée de ses missiles Scud, capables désormais de viser des objectifs à Riyad. Il prétend que «le test réussi de ces missiles par l’Iran attiserait le feu de la guerre au Moyen-Orient et pourrait aboutir à une confrontation directe entre l’Iran et les États-Unis».

Pour rappel, c’est plutôt, l’Arabie saoudite qui a mobilisé tous ses moyens pour attiser le feu de la guerre dans la région. Ce royaume wahhabite profite de ses pétrodollars  pour s’acquérir les armes les plus sophistiqués, auprès de ses alliés occidentaux, afin de les employés contre les pays musulmans. La guerre contre le Yémen et la participation directe des forces d’occupation saoudiennes à la répression du mouvement pacifique du peuple bahreïni par le régime de Manama en sont la preuve.

Source : sites web et rédaction

24-02-2017 | 12:13
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut