Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Choléra au Yémen: 315 morts, 29.300 cas suspects L’armée tunisienne met en garde contre le blocage des sites pétroliers La victoire de Rohani, mauvaise nouvelle pour Trump et ses alliés, selon Fisk Recep Tayyip Erdogan réélu à la tête de l’AKP, le parti au pouvoir «Israël» préoccupé par le contrat d’armements américano-saoudien Zarif: Trump veut «pomper» l’argent de l’Arabie saoudite Quels sont les investissements financiers et militaires de Trump en Arabie? Présidentielle iranienne: Rohani réélu dès le premier tour Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation Choléra au Yémen: près de 23.500 cas, 242 morts en trois semaines L’Onu craint un retour prochain de terroristes en Europe Venezuela: «Retire tes mains sales d’ici, Trump», lance Maduro Syrie: Les derniers hommes armés s’apprêtent à quitter Homs Tunisie: limogeage de la présidente de la commission chargée des filières terroristes Le président sortant Hassan Rohani en tête de l’élection iranienne Irak: une double explosion frappe Bagdad, plusieurs morts et blessés Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ŒIL SUR L'ENNEMI

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le site israélien proche des milieux de renseignement de l’armée israélienne DEBKAfile a révélé que le chef des services de renseignement saoudien s’était rendu secrètement à «Tel-Aviv» et à Ramallah.

Visite secrète du chef du Renseignement saoudien à «Tel-Aviv» et à Ramallah

Dans un rapport exclusif, DEBKAfile a indiqué que la visite du Khalid bin Ali bin Abdullah al-Humaidan vise à examiner des dossiers sécuritaires sur la tenue d’une réunion entre «Israël», les États-Unis et l’Arabie saoudite, d’autant plus que le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avaient abordé ce sujet, lors de leur rencontre à Washington.

Selon le site israélien, le chef des services de renseignement saoudien a rencontré à Ramallah les dirigeants de l’Autorité Palestinienne pour les mettre en garde contre l’ouverture des canaux de contact direct avec l’Iran. Cet avertissement fait suite à des rapports sur la tenue d’une réunion à Bruxelles entre une délégation palestinienne et des représentants de la République Islamique d’Iran.

DEBKAfiles souligne que cette visite intervient après que l’Iran a augmenté la portée de ses missiles Scud, capables désormais de viser des objectifs à Riyad. Il prétend que «le test réussi de ces missiles par l’Iran attiserait le feu de la guerre au Moyen-Orient et pourrait aboutir à une confrontation directe entre l’Iran et les États-Unis».

Pour rappel, c’est plutôt, l’Arabie saoudite qui a mobilisé tous ses moyens pour attiser le feu de la guerre dans la région. Ce royaume wahhabite profite de ses pétrodollars  pour s’acquérir les armes les plus sophistiqués, auprès de ses alliés occidentaux, afin de les employés contre les pays musulmans. La guerre contre le Yémen et la participation directe des forces d’occupation saoudiennes à la répression du mouvement pacifique du peuple bahreïni par le régime de Manama en sont la preuve.

Source : sites web et rédaction

24-02-2017 | 12:13
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut