Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un nouveau réseau terroriste global objectivement créé, selon le FSB Nucléaire/Téhéran met les points sur les i: Respecter mais riposter La Russie dit avoir déjoué une attaque de «Daech» à Sakhaline La justice suspend un décret de Trump sur les «villes sanctuaires» Trump assure que le sort d’Assad n’est «pas un obstacle» en Syrie Sayed Khamenei: L’Islam est derrière l’animosité des USA et d’«Israël» envers l’Iran USA: la violence par balle à Chicago dans le sillage de 2016, année record Irak: «Daech» exécute au moins 15 civils à Mossoul France/Présidentielle: pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé Lorsque le «poisson Nasrallah» occupe les rivages d’«Israël» ... et son esprit Trois terroristes de «Daech» éliminés... par des sangliers sauvages La Turquie pourrait revoir sa position sur l’UE, dit Erdogan Les attentats contre les églises visent l’unité des Egyptiens, dit le pape copte Brouille diplomatique entre Berlin et «Tel-Aviv» Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le survol des drones privés «a été interdit» au-dessus de Téhéran, à la suite de récents incidents impliquant ces engins, a annoncé un des dirigeants de la base militaire chargée de la sécurité de la capitale iranienne, cité lundi par l'agence Tasnim.

Iran: le survol de drones privés interdit à Téhéran

Ces drones «ont créé par le passé des problèmes sécuritaires mais aussi sociaux et psychologiques dans la société», a déclaré le général Alireza Rabiie, numéro deux de la base Sarallah des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite d'Iran.

Mi-janvier, la défense anti-aérienne avait tiré contre un drone qui survolait une zone du centre de Téhéran où sont situés les bureaux du leader de la Révolution islamique, l'ayatollah sayed Ali Khamenei, du président de la République, Hassan Rohani, et d'autres centres névralgiques. Fin décembre, un autre drone de la télévision publique iranienne qui filmait des prières du vendredi à Téhéran avait été abattu au même endroit.

M. Rabiie a ajouté que «ces drones équipés de caméras» qui survolaient ces lieux pouvaient «remettre les films aux ennemis» de la République islamique d'Iran. Dans d'autres cas, des drones «ont survolé les maisons de particuliers pour les filmer» et certains ont porté plainte, a-t-il ajouté.

Ces dernières années, le recours aux drones équipés de caméras par des sociétés de photographie, de publicité ou de simples particuliers passionnés d'aviation, a fortement augmenté.

Des autorisations spéciales pourront néanmoins être obtenues auprès des ministères de la Culture, du Sport ou de la télévision d'Etat, pour des évènements bien spécifiques, a précisé le général Rabiie.

Source : AFP

20-02-2017 | 14:15
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut