Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Ni Le Pen, ni Macron»: des manifestations dégénèrent à Paris et Rennes L’opposant bahreïni Abdel Hadi al-Khawaja a entamé une grève de la faim en prison Arabie: appels sur Twitter pour des manifestations de chômeurs Grève générale des Palestiniens en soutien aux grévistes de la faim Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains Source syrienne: L’agression israélienne, une tentative désespérée pour remonter le moral des terroristes La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Un ministre israélien confirme l’agression contre la Syrie: Cohérente avec la politique d’«Israël» Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Lavrov à Jubeir: le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Des armes «made in Daesh» testées à Mossoul UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghasemi, a critiqué «l'alignement contre l'Iran» entre l'Arabie saoudite et «Israël» sur les questions régionales, a rapporté lundi l'agence officielle Irna.

L'Iran dénonce l'alignement entre l'Arabie saoudite et «Israël»

«L'alignement (des responsables saoudiens et israéliens, ndlr) contre l'Iran n'est pas accidentel. Il y a de nombreux signes qui montrent la coordination entre ces deux régimes dans les dossiers régionaux», a-t-il dit cité par l'agence officielle Irna.

«Pour compenser leurs nombreux échecs dans la région, les deux régimes croient qu'il faut créer un climat anti-iranien au niveau international», a ajouté M. Ghasemi.

«C'est misérable qu'un responsable du régime d'occupation (Israël, ndlr) compte ouvertement sur la coopération (...) d'un pays islamique pour mener à bien sa politique anti-iranienne», a-t-il encore dit.

Jeudi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré qu'il était le porte-voix des pays du Proche-Orient, menacés par «un Iran malveillant», et que ce rôle contribuait à rapprocher «Israël» de ses voisins arabes, dans une interview une chaîne américaine lors de son voyage à Washington.

Selon Netanyahou, bien qu'il ait été «le plus franc» sur l'accord concernant le nucléaire iranien, les pays arabes, parmi lesquels l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, tiennent discrètement le même discours.

Ces derniers jours, des responsables israéliens et saoudiens ont répété que l'Iran était la «principale menace dans la région».

L'Arabie saoudite et ses alliés arabes dénoncent en effet ce qu'ils appellent les «ingérences» iraniennes dans la région, notamment en Syrie, en Irak, au Yémen ou encore à Bahreïn.

L'Iran rejette ces accusations, en affirmant que l'Arabie saoudite favorise les groupes terroristes comme «Daech» ou «Al-Qaïda».

M. Ghasemi a affirmé que les accusations des responsables saoudiens contre l'Iran «ne pouvaient pas faire oublier les liens idéologiques, financiers et d'intelligence entre le régime saoudien et les groupes 'takfiris' qui ont commis des crimes contre les populations innocentes dans la région».

Source : agences et rédaction

 

20-02-2017 | 12:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Recherche
Vers le haut