Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Annulation des contacts américano-nord-coréens suite à un refus de visa Iran et Russie: une «feuille de route» sur la production conjointe de combustible nucléaire Irak: 1ère visite du chef de la diplomatie saoudienne depuis plusieurs années L’ouverture d’une information judiciaire dans l’affaire Fillon Alliance israélo-saoudienne contre l’Iran et … La Palestine ! Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d’attaques Des médias américains privés d’accès au briefing de la Maison Blanche Des F-35 américains seront déployés en Europe cette année L’Iran respecte ses engagements dans le dossier nucléaire, selon l’AIEA Le nombre de déplacés en augmentation à Mossoul La condamnation du soldat israélien est «trop clémente» et «inacceptable» pour l’ONU Syrie: deux attentats suicide contre des sièges de la Sécurité à Homs Le Mexique prévient les Etats-Unis qu’il refoulera les migrants expulsés non mexicains Moscou mettra son veto aux sanctions contre la Syrie Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'administration Trump est actuellement en pourparlers avec ses alliés arabes pour la formation d'une alliance militaire qui impliquerait le partage de renseignements avec «Israël» afin de lutter contre leur ennemi commun, l'Iran, révèle le Wall Street Journal qui cite plusieurs responsables au Moyen-Orient.

Les USA planchent sur une coalition qui inclurait «Israël» et des pays arabes

L'alliance comprendrait l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, qui sont officiellement des ennemis d'«Israël», ainsi que l'Egypte et la Jordanie, avec lesquels l’entité sioniste est en paix, selon les responsables des pays arabes impliqués dans les discussions. Selon eux, d'autres pays arabes pourraient adhérer à terme à cette alliance.

Pour les pays arabes impliqués, l'alliance comprendrait une composante de défense mutuelle de type OTAN, selon laquelle une attaque contre un membre serait considérée comme une attaque contre tous les autres. Les détails de cette union sont toutefois encore en cours d'élaboration.

Les Etats-Unis offriraient à ces pays un soutien militaire, bien plus important que celui fourni actuellement à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui lutte contre le mouvement Ansarullah au Yémen, selon les responsables. Ces-derniers indiquent cependant que ni les États-Unis, ni «Israël» n'intégreront ce pacte de défense mutuelle.

«Nos missions diplomatiques basées à Washington ont été sollicitées pour savoir si nous voulions rejoindre cette force qui intègre une composante israélienne», a déclaré un diplomate arabe.

«Le rôle d'Israël serait probablement lié au partage des renseignements, mais pas à la formation ou aux interventions terrestres. Il ne fournirait que des renseignements et des cibles», ont ajouté les responsables.

Selon des sources du journal, l'administration Trump a annoncé vouloir revitaliser les alliances américaines dans la région et prendre de nouvelles mesures pour limiter l'influence régionale exercée par l'Iran.

On ignore à quel stade se trouvent aujourd’hui les pourparlers concernant cette alliance. Actuellement, les pays arabes impliqués dans les négociations ne sont liés par aucun accord de défense mutuelle.

Selon les responsables cités par le WSJ, l'Arabie saoudite et les Emirats veulent que les États-Unis annulent la loi permettant aux familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001 de poursuivre leurs gouvernements devant les tribunaux américains, en échange d'accepter de coopérer avec «Israël».

Des responsables de l'administration Trump ont indiqué aux alliés des Américains dans le Golfe qu'ils allaient faire pression sur le Congrès pour modifier la loi, bien qu'elle ait été adoptée l'année dernière avec une large majorité, ce qui pourrait compliquer son retrait.

Source : sites web et rédaction

17-02-2017 | 12:22
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut