Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Bahreïn: Les forces du régime prennent d’assaut le village de Daraz, des manifestants y résistent France: Macron lance le délicat chantier de la réforme du code du travail Attentat de Manchester: la communauté internationale réagit Magie noire et satanisme: le Net s’en prend à Trump en Arabie saoudite Syrie: un attentat à la voiture piégée à Homs fait plusieurs victimes Trump a demandé à des responsables du renseignement de nier tout lien avec la Russie Les violences en RDC font plus de déplacés qu’en Syrie, selon une ONG Au Yémen, la foule accueille l’émissaire de l’Onu avec des chaussures Italie/migrants: 50.000 arrivées depuis janvier, accord avec les voisins de la Libye GB: au moins 19 morts dans une «attaque terroriste» à Manchester La Russie et la Chine préoccupées par les activités militaires nord-coréennes et US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> LE HEZBOLLAH >> SG >> Discours complets

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'équipe du site

Le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah s'est exprimé ce jeudi devant des milliers de partisans rassemblés au sud, dans la Békaa et dans la banlieue de Beyrouth. Ce discours intervient à l'occasion de la commémoration annuelle du martyre des dirigeants de la résistance: Sayed Abbas el-Moussaoui, cheikh Ragheb Harb et haj Imad Moughniyeh.

Dans ce qui suit les idées principales de son discours : 

Sayed Nasrallah: J’appelle l’ennemi israélien à démanteler le réacteur nucléaire de Dimona

"Que la paix de Dieu soit sur vous. En cette occasion annuelle, je renouvelle mes salutations et mes condoléances aux familles des dirigeants martyrs. Nous insistons depuis des décennies à commémorer leur martyre pour réitérer notre attachement à eux, et pour que les nouvelles générations prennent conscience de ces véritables dirigeants qui ont joué un rôle dans la libération et la victoire. Ce sont des exemples, des modèles par leur foi, leur honnêteté, leur jihad, leurs bonnes qualités. Ils sont des modèles à suivre pour tout le monde. Soyez comme sayed Abbas, cheikh Ragheb, haj Imad. Il est de notre devoir moral et djihadiste de faire connaitre ces leaders à tous ceux qui jouissent de la stabilité et de la sureté. Ils sont les maitres de la victoire qu'ils ont tracée par leur combat, et après leur martyre, eux qui ont jeté les fondements solides de la résistance.

Quand j'ai parlé dernièrement de la grande victoire en Syrie, de l'échec du projet takfiriste wahhabite, nous affirmons que nos martyrs sont les maitres de cette victoire. Nous avons perdu ces dernières années de grands martyrs de la résistance, comme Hajj Mostapha Badredine et autres. En cette occasion, je salue toutes les familles des martyrs qui ont tant exprimé leur foi, leur patience, et qui ont poussé leurs fils et leurs chers à aller aux champs de bataille pour défendre la patrie.

Je salue aussi les moujahidines déployés en haut de montagnes, en ce mois de froid glacial. Je salue les officiers de l'armée syrienne qui protègent les frontières syriennes et libanaises à la fois.

Chers frères et sœurs, on tient toujours à parler de l'ennemi israélien en cette occasion. Commençons par ce sujet. Au cours de ces derniers mois, plusieurs congrès ont été tenus par les sionistes. Ceux-ci ont constaté qu'il faut évoquer tout le temps la troisième guerre contre le Liban,  et de ses résultats attendus.

Le Hezbollah est devenu pour Israël l'ennemi numéro 1. Ceci est une source de fierté pour nous, mais c'est un signe étonnant sur l'échelle stratégique, parce que de ce fait les armées arabes ne constituent plus une menace. En deuxième position  vient l'Iran et troisièmement l'intifada palestinienne.

L'intimidation sioniste entre dans le cadre de la guerre psychologique. Dernièrement, ces analyses se sont multipliées en ce sens avec l'arrivée de Donala Trump au pouvoir aux Etats-Unis.

Je m'adresse à tous les Libanais et à tous les ressortissants arabes présents sur le sol libanais à comprendre ces faits:

1- nous entendons depuis la guerre 2006 ces propos d'intimidation. Chaque année, les Israéliens avancent que la guerre contre le Liban éclatera prochainement. Ça fait 11 ans que la guerre n'a pas éclaté. Au contraire, le Liban jouit d'une sécurité inouïe.

2- les sionistes misent sur le feu vert de Trump. Ils pensent obtenir l'autorisation de mener une guerre dans le but d'éradiquer le Hezbollah.

Ceci ne nous fait pas peur. La question de la guerre ne se limite pas à l'accord américain. Pour Israël, les conditions politiques sionistes pour mener une guerre contre le Liban existent toujours, tout comme la couverture américaine. Certains pays arabes sont même prêts à financer une guerre contre le Hezbollah. Pour eux, le Hezbollah a saboté de nombreux projets maléfiques.

En effet, la question pour Israël découle de leur incapacité à trancher la bataille face au Hezbollah. L'unité du peuple de la résistance, l'alliance avec l'armée et la position favorable du général Michel Aoun constituent des facteurs de force qui dissuadent Israël de mener une guerre contre nous.

Si l'ennemi sent que la résistance s'est affaiblie, que l'environnement de la résistance a perdu le zèle, dans ce cas, l'ennemi déclenchera la guerre contre nous.

Donc tels sont les facteurs qui protègent le pays.

Face à cette situation, je voudrai mentionner d'autres faits:

1- L'ennemi israélien a fixé un délai de dix jours pour évacuer les réservoirs d'ammoniac à Haïfa. Ceci est dû à ma position sur la disposition du Hezbollah à les frapper en cas de guerre. Bon, où allez-vous cacher le navire qui transporte de l'ammoniac et qui ont une capacité destructrice de cinq bombes atomiques.

J'appelle l'ennemi israélien non seulement à évacuer l'ammoniac de Haïfa mais aussi à démanteler le réacteur nucléaire de Dimona. Ce réacteur devenu ancien et ne nécessite pas beaucoup de missiles pour le détruire, grâce à la force de nos combattants.

Nous sommes capables de transformer les risques en opportunités.

Certains ont considéré que l'évacuation de l'ammoniac à Haïfa est un indice sur la guerre prochaine contre le Liban. Je ne suis pas d'accord avec cette position, mais je considère que cette mesure est un indice sur la peur israélienne du Hezbollah.

Tout le monde réalise que la guerre aérienne ne suffit pas à elle seule pour trancher une bataille. Tout comme est le cas en Irak, en Syrie et ailleurs.

L'aviation israélienne ne suffit pas. Et l'ennemi sait à l'avance comment allons-nous nous comporter avec l'arme de l'air sioniste. De plus, Israël est-il vraiment prêt à envoyer des forces d'infanterie au Liban. L'ennemi a échoué dans la bataille terrestre contre Gaza. Qu'adviendra-t-il pour les officiers et les forces d'élite sionistes s'ils viennent au Liban?

Les Israéliens ont dressé des plans pour la protection des colonies du nord, et ont effectué des manœuvres simulant une guerre contre cette région. L'ennemi construit des murs aujourd'hui, parce qu'il a peur de la résistance. Est-ce un signe de force et de solidité?

La résistance au Liban n'est plus passive, n'attend plus une agression sioniste pour protéger le pays. Vous serez surpris des capacités de la résistance.

Je passe au deuxième volet de mon discours sur Israël. La judaïsation bat son plein, les destructions des maisons et des terres agricoles. Avec l'arrivée de Trump, on évoque le transport de l'ambassade US à al-Qods. Hier, Trump a dit qu'il ne va pas faire pression sur Israël pour négocier avec les Palestiniens.  Hier, a été annoncée la mort de la voie de négociations. Les efforts sionistes sont axés actuellement sur le renforcement de la présence israélienne, ayant al-Qods comme capitale. Les Israéliens ne tolèreront qu'une administration autonome administrative limitée sur la Cisjordanie. Les Palestiniens de la diaspora seront implantés  dans les pays où ils se trouvent.

Les analystes israéliens parlent des dernières étapes de la liquidation de la cause palestinienne. Que font les Arabes? La Ligue arabe? Il est normal que les Israéliens parlent de la liquidation finale de la cause palestinienne.

Aujourd'hui, même les pays arabes servent Israël à travers la normalisation de certains pays du Golfe avec eux. Pour ces régimes arabes, rien n'a plus de valeur. Dans tout ce contexte, le général Michel Aoun a irrité la Ligue arabe en la rappelant de la Palestine et de la résistance. Il a provoqué les pays arabes en mettant en garde contre le projet sioniste.

Dans la dernière déclaration de Netanyahu, il annonce que jamais les pays arabes n'ont été aussi proches et conciliants avec Israël. C'est une honte historique pour les Arabes.  Où en est la réponse arabe? Elle se trouve dans les coalitions qui détruisent et tuent les peuples au Yémen, en Syrie, en Irak, et ailleurs.

Je voudrais dire au peuple palestinien, à l'occasion des dirigeants martyrs qui ont tant aimé la Palestine: ne désespérez pas. Au contraire, soyez contents parce que les masques sont tombés. Ceci discerne les alliés des collaborateurs et des menteurs. Seule la partie honnête libèrera la Palestine. Que quelqu'un de ces dirigeants arabes ripostent au moins à Netanyahu.

Le peuple palestinien doit alors avoir plus de confiance dans le choix de la résistance, libéralisatrice de la terre, que ce soit au Liban ou à Gaza. L'intifada à al-Qods doit se poursuivre. Ces opérations individuelles constituent l'une des plus importantes formes de la résistance. Ceci fait trembler l'Entité sioniste.

Enfin, je voudrai assurer au peuple palestinien que la région ne restera pas la même, et que les projets de complots seront sabotés. Ces nouvelles générations réaliseront la grande victoire. La cause palestinienne ne peut être jamais liquidée. En effet, ce sont les hypocrites qui prétendent faussement soutenir la cause palestinienne qui seront liquidés.

3- Aujourd'hui, c'est le sixième anniversaire de l'intifada du peuple opprimé à Bahreïn. Le peuple et les oulémas font preuve de plus de ténacité face aux mesures de répression. Dernièrement, un complot de l'Etat bahreini occupé par les forces saoudiennes vise Cheikh Issa Qassem. Il y a plus de six mois, cheikh Qassem est protégé par la population, malgré les blessés et les morts. Les familles des martyrs font preuve d'une patience sans égal face à la mort de leurs chers. Ce peuple a préservé le caractère pacifique de leur soulèvement malgré le recours du régime à la force. Ce peuple mise sur Dieu, sur la victoire prochaine.

La guerre américano-saoudienne se poursuit contre le Yémen, avec la complicité de plusieurs pays arabes. Aujourd'hui, on a réalisé qu'Israël fait partie de cette offensive. L'alliance israélo-saoudienne se traduit sur la scène yéménite.

16 millions de Yéménites sont encerclés dans leur pays depuis des années, de l'aveu des organisations internationales. Où la conscience? Siège, famine, meurtre quotidien… l'armée saoudienne combat dans les fronts retranchés. Ils ont cherché des mercenaires soudanais, afghans et autres pour combattre sur le terrain.

Le peuple yéménite n'adopte qu'une seule position: Loin de nous l'Humiliation! Et tout peuple brandit ce slogan, il sortira victorieux. 

Les Saoudiens admettent avoir commis une erreur au Yémen. Mais quelle en est l'issue? Ils réclament la capitulation du peuple yéménite pour sauver la face du roi saoudien.

Mais ce peuple est décidé à lutter jusqu'à la fin, et à confectionner des armes non conventionnelles.

En cette occasion, nous réitérons à nos dirigeants martyrs, à Oum Yasser, au fils innocent Hussein, tués sur le chemin de la Palestine, que nous poursuivrons la lutte contre les forces arrogantes et takfiristes, jusqu'à la victoire finale.

Tout comme la résistance a triomphé dans les années 80, en 2000, en 2006, nous sommes sur le point de triompher sur la coalition américano-saoudienne à travers la défaite de Daech. Aujourd'hui, la magie s'est retournée contre le magicien, et ce, de l'aveu des Américains. Tout le monde a admis que Daech est une création américano-saoudienne, au profit d'Israël. Daech a détruit l'Irak et la Syrie, et tous les pays forts qui s'opposent à Israël. Cette coalition américano-saoudienne assume la responsabilité de la mort des centaines de milliers de personnes dans les pays de la région. Vous qui parlez de la lutte contre l'impunité, venez punir les responsables de ces crimes.

Notre engagement à protéger la lutte de Sayed Abbas, de cheikh Ragheb et du Hajj Imad sera maintenu jusqu'à la victoire finale.  

Source : French.alahednews

16-02-2017 | 17:22

Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut