Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Annulation des contacts américano-nord-coréens suite à un refus de visa Iran et Russie: une «feuille de route» sur la production conjointe de combustible nucléaire Irak: 1ère visite du chef de la diplomatie saoudienne depuis plusieurs années L’ouverture d’une information judiciaire dans l’affaire Fillon Alliance israélo-saoudienne contre l’Iran et … La Palestine ! Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d’attaques Des médias américains privés d’accès au briefing de la Maison Blanche Des F-35 américains seront déployés en Europe cette année L’Iran respecte ses engagements dans le dossier nucléaire, selon l’AIEA Le nombre de déplacés en augmentation à Mossoul La condamnation du soldat israélien est «trop clémente» et «inacceptable» pour l’ONU Syrie: deux attentats suicide contre des sièges de la Sécurité à Homs Le Mexique prévient les Etats-Unis qu’il refoulera les migrants expulsés non mexicains Moscou mettra son veto aux sanctions contre la Syrie Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'Iran a accusé jeudi «Israël» de constituer la «plus grande menace» pour la paix mondiale, au lendemain des attaques des dirigeants américain et israélien contre Téhéran.

Pour l'Iran, «Israël» est la «plus grande menace» pour la paix

«L'amère vérité est que ces allégations injustes sont répétées par l’entité sioniste qui ne respecte aucune loi internationale et possède des centaines de têtes nucléaires», a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes Bahram Ghasemi à l'agence officielle IRNA.

«Israël» est «la plus grande menace pour la paix et la sécurité dans la région et le monde», a-t-il dit en qualifiant d'«absurdes» les déclarations israélo-américaines et en soulignant que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait confirmé le respect par Téhéran des termes de l'accord nucléaire.

A l'occasion d'une rencontre mercredi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Washington, le président américain Donald Trump a mis en garde contre «la menace des ambitions nucléaires de l'Iran» et dénoncé de nouveau l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu avec les grandes puissances en 2015.

L'Iran ne reconnaît pas l'existence d'«Israël» et n'a plus de relations diplomatiques avec les Etats-Unis depuis 1980 après la révolution islamique de 1979 et l'invasion de l'ambassade américaine par des étudiants de la Révolution.

Conclu par l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie et Allemagne), l'accord sur le nucléaire garantit la nature pacifique du programme nucléaire, en échange de la levée progressive des sanctions internationales contre Téhéran.

Trump a redit mercredi devant Netanyahu que cet accord était «l'un des pires» qu'il ait jamais vus et qu'il œuvrerait «pour empêcher à jamais l'Iran de développer une arme nucléaire». Mais il s'est gardé d'annoncer la remise en cause de cet accord rejeté aussi par Netanyahu.

Bien qu'il maintienne l'ambiguïté sur le sujet, «Israël» est considéré comme le seul pays du Moyen-Orient à disposer de l'arme atomique.

Source: agences et rédaction

16-02-2017 | 15:58
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut