Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Embargo sur les armes belges vers l’Arabie: le débat relancé Moscou: De nouvelles sanctions antirusses ne nuisent qu’à la lutte mondiale contre «Daech» Nouvelle offensive des forces irakiennes sur la vieille ville de Mossoul Des milliers de manifestants à Sanaa protestent contre l’offensive dirigée par l’Arabie L’Iran sanctionne 15 sociétés américaines pour soutien à «Israël» et au terrorisme L’armée algérienne abat deux terroristes, dont «l’émir local de Daech» Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Assad: les pays occidentaux se sont isolés en soutenant les représentants du terrorisme contre Damas Quand les sionistes sont terrorisés... Nouveau massacre saoudien au Yémen: 8 femmes et un enfant tombés en martyre (photos) Viols, massacres de bébés: l’armée birmane accusée de «nettoyage ethnique» Libye: les extrémistes chassés de leur bastion à l’ouest de Benghazi L’Arabie saoudite dévoile son chasseur-bombardier dernière génération Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Moscou ne discute pas d'une éventuelle restitution de la péninsule de Crimée à l'Ukraine avec ses partenaires étrangers et n'envisage pas de le faire à l'avenir, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

«Notre terre»: la Russie informe les USA qu'elle ne «restituera» pas la Crimée

«Quant à la restitution de la Crimée, ce sujet ne sera jamais évoqué, car il est indiscutable. La Russie ne discute pas de questions relatives à son territoire avec ses partenaires étrangers», a fait savoir Peskov lors d'un point presse.

Selon lui, le nouveau président américain Donald Trump n'a pas évoqué le destin de la Crimée au cours de son récent entretien téléphonique avec Vladimir Poutine.

«Le président russe ne cesse d'expliquer, patiemment et de la façon répétée, à ses partenaires et interlocuteurs les raisons qui ont poussé les habitants de la Crimée à solliciter la protection russe et à rattacher leur région à la Russie», a indiqué le porte-parole.

Par ailleurs la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a tenu mercredi à mettre les points sur les i suite aux propos tenus hier par l'administration de Donald Trump.

La Crimée est un territoire russe et la Russie ne rend pas ses territoires, a annoncé ce mercredi Maria Zakharova, porte-parole du ministère russes des Affaires étrangères, lors d'un point de presse.

«Nous ne rendons pas nos territoires. La Crimée, c'est le territoire de la Fédération de Russie», a déclaré Zakharova.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum organisé en mars 2014 suite à la révolte populaire qui avait entraîné la chute du pouvoir du président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Les résultats de ce vote n'ont jamais été reconnus par Kiev ni par les pays occidentaux.

Plus tôt dans la semaine, le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a annoncé que le président Trump avait «clairement indiqué» qu'il s'attendait à voir la Russie restituer la Crimée à l'Ukraine tout en «souhaitant pleinement» une bonne entente avec la Russie.

Source: agences

15-02-2017 | 15:37
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut