Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Ni Le Pen, ni Macron»: des manifestations dégénèrent à Paris et Rennes L’opposant bahreïni Abdel Hadi al-Khawaja a entamé une grève de la faim en prison Arabie: appels sur Twitter pour des manifestations de chômeurs Grève générale des Palestiniens en soutien aux grévistes de la faim Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains Source syrienne: L’agression israélienne, une tentative désespérée pour remonter le moral des terroristes La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Un ministre israélien confirme l’agression contre la Syrie: Cohérente avec la politique d’«Israël» Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Lavrov à Jubeir: le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Des armes «made in Daesh» testées à Mossoul UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Un juge libanais a ordonné la fermeture temporaire d’une décharge proche de l’aéroport de Beyrouth en raison d’un afflux de mouettes qui présente un risque pour les avions, a indiqué jeudi un avocat.

Liban: une décharge fermée car les mouettes risquent de perturber les avions

Le juge Hassan Hamdan a pris la décision «de fermer les portes» de la décharge Costa Brava, ouverte depuis quelques mois pour pallier l’absence de sites de traitement des ordures à Beyrouth, selon Me Hani al-Ahmadiya, un avocat qui milite pour sa fermeture.

Cette mesure a été prise au lendemain d’une déclaration du ministère des Transports Youssef Fenianos qui s’est inquiété de la forte augmentation du nombre d’oiseaux attirés par l’amoncellement de déchets.

«Nous sommes aujourd’hui face à une urgence (…) Les oiseaux présentent un danger pour l’aviation civile», a affirmé Fenianos à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre libanais Saad Hariri.

La décharge de Costa Brava a été implantée en bordure du tarmac de l’aéroport international de Beyrouth. Elle est l’un des trois dépotoirs « temporaires » créés en mars 2016 par le précédent gouvernement pour tenter de mettre fin à une crise des déchets qui a frappé Beyrouth et sa banlieue à l’été 2015.

Le plan du gouvernement prévoyait que ces sites comprennent une installation de traitement de déchets, mais celle-ci n’a jamais vu le jour.

De ce fait, les déchets se sont accumulés jusqu’à atteindre une hauteur de neuf mètres et dégagent des odeurs nauséabondes qui parviennent aux voyageurs à l’arrivée.

Les militants de l’environnement mettent en garde depuis des mois contre le fait que la décharge attire de plus en plus de rongeurs et surtout des oiseaux de mer, susceptibles de perturber le décollage ou l’atterrissage des avions, comme l’a mis en garde le syndicat des pilotes libanais.

La crise des déchets, à laquelle aucune solution permanente n’a été trouvée, est l’un des nombreux défis à relever pour le nouveau gouvernement libanais formé le 18 décembre dans un pays qui a connu une paralysie politique pendant deux ans.

Source : AFP

12-01-2017 | 15:58
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut