Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
France/Présidentielle: pour 66% des Français, le clivage droite-gauche est dépassé Lorsque le «poisson Nasrallah» occupe les rivages d’«Israël» ... et son esprit Trois terroristes de «Daech» éliminés... par des sangliers sauvages La Turquie pourrait revoir sa position sur l’UE, dit Erdogan Les attentats contre les églises visent l’unité des Egyptiens, dit le pape copte Brouille diplomatique entre Berlin et «Tel-Aviv» Yémen: des marcheurs «pour le pain» atteignent le port de Hodeida Irak: l’armée reprend un important quartier de Mossoul à «Daech» Référendum en Turquie: une haute cour rejette un recours de l’opposition Le mémorandum Russie-USA sur la prévention d’incidents aériens en Syrie ranimé Cri d’alarme du chef de l’ONU pour éviter la famine au Yémen «Daech» s’est excusé de l’armée israélienne pour l’avoir attaquée par erreur 100 jours après l’investiture, Trump au plus bas et rejette la faute sur les médias Pyongyang célèbre l’anniversaire de l’armée par un exercice militaire Espagne: vaste opération antiterroriste près de Barcelone, 12 perquisitions France/Présidentielle 2017: Le Pen en congé de la présidence du FN pour mener campagne Solidarité avec les 1500 grévistes: Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours Attaque chimique en Syrie: les USA introduisent des sanctions au lieu de mener une enquête Theresa May prête à effectuer une frappe nucléaire «initiale préventive» Syrie: 300 terroristes éliminés dans la province de Hama Accusée d’avoir une «préférence» pour Le Pen, la Russie répète qu’elle ne soutient aucun candidat Présidentielle française: Damas espère un changement de la politique française Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Au moins 50 personnes ont été tuées dans le sud de la République Démocratique du Congo (RDC) dans des inondations provoquées par des pluies torrentielles et le débordement d'une rivière la nuit a appris l'AFP le jeudi 29 décembre.

RDC : au moins 50 morts dans des inondations dans le sud-ouest du pays

«La pluie de la nuit de lundi à mardi à Boma a causé au moins 50 morts», a déclaré à l'AFP au téléphone Jacques Mbadu, gouverneur de la province du Bas-Congo (sud-ouest), indiquant que les recherches se poursuivaient pour retrouver «éventuellement d'autres corps enfouis dans la boue».

«Nous avons enterré 31 corps mercredi et comptons rapatrier aujourd'hui [jeudi 29 décembre] une vingtaine d'autres corps qui se trouvent de l'autre côté de la frontière en Angola», a ajouté Jacques Mbadu.

Ces pluies torrentielles ont fait sortir de son lit la rivière Kalamu, dont une rive se trouve en RDC et une autre en Angola. La crue a duré environ deux heures, avant que les eaux ne se retirent, a-t-il précisé.

«Ce phénomène est cyclique et se produit à intervalle de dix ans. La dernière manifestation a eu lieu en janvier 2015 mais avec le changement climatique, il vient de se reproduire en décembre 2016», déplore le gouverneur.

Deuxième ville de la province, Boma abrite l'unique port de la RDC sur l'océan Atlantique. Située à l'embouchure du fleuve Congo, elle est également baignée par deux rivières, le Kalamu et le Lovo. Elle est située à 470 kilomètres de Kinshasa, la capitale de la RDC.

«Boma est sinistrée. En moins de deux heures, les eaux sont montées jusqu'à atteindre deux mètres au-dessus du niveau normal», a indiqué Jacques Mbadu. Au moins 500 habitations sont détruites, privant d'abri plusieurs milliers de personnes, selon lui.

«Les autorités locales n'ont pas souhaité regrouper les sinistrés dans des sites d'hébergement pour éviter de créer de nouveaux problèmes», explique-t-il, encourageant les sinistrés à se loger chez des proches.

Selon plusieurs témoins interrogés par l'AFP, deux des trois communes de la ville sont toujours recouvertes d'une boue, qui atteint jusqu'à un mètre de hauteur à plusieurs endroits, et les activités commerciales sont particulièrement touchées.

Les villes congolaises se caractérisent par une absence de plan d'urbanisation et la quasi-inexistence de services de l'Etat préparés à faire face aux catastrophes naturelles.

La RDC est classée parmi les pays les plus pauvres de la planète et deux tiers des quelque 70 millions d'habitants y vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec 1,25 dollar par jour.

Source : sites web

29-12-2016 | 12:50
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut