Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Propos menaçants d’Erdogan: l’UE convoque l’ambassadeur turc Bahreïn: le pouvoir pousse à la confrontation violente Syrie: l’armée reprend le contrôle d’une zone industrielle dans l’est de Damas En France, Marne-La-Vallée prépare la présidentielle à sa façon Irak: 400.000 personnes «piégées» dans la Vieille ville de Mossoul Egypte: 10 soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï Bahreïn: libération d’un ancien photographe de l’AFP Yémen: «On a créé une crise humanitaire sans précédent» Moscou prêt à dialoguer avec les USA sur une réduction des armements nucléaires Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres L’Arabie Saoudite se vide des femmes fuyant la tutelle des hommes Attaque de Londres: 4 morts et 40 blessés, la piste du terrorisme privilégiée L’écart se resserre encore entre Macron et Le Pen Amnesty accuse Washington et Londres d’alimenter la crise humanitaire au Yémen Attaque de Londres: 4 morts, la piste du terrorisme privilégiée Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Washington a nié mercredi que des véhicules blindés manœuvrés par le Hezbollah lors d'un défilé militaire en Syrie proviennent de livraisons d'équipement américain destinées à l'armée libanaise, comme l'affirme une source militaire israélienne.

Washington: le Hezbollah n’a pas utilisé des blindés destinés à l’armée libanaise

Des images diffusées en novembre montraient des combattants de la Résistance islamique du Hezbollah équipés de véhicules blindés américains M113 lors d'un important défilé militaire du Hezbollah à Qousseir, une ville syrienne proche de la frontière libanaise.

Mercredi, une source militaire israélienne a affirmé, sous couvert d'anonymat, que l’entité sioniste avait «reconnu ces véhicules APC (Armoured personnel carrier) (...) comme ceux ayant été donnés par les Etats-Unis au Liban». Ils ont probablement été remis par l'armée libanaise au Hezbollah, dans le cadre «d'un accord», selon cette source.

Cette information est fermement démentie à Washington par le porte-parole du Département d'Etat, John Kirby. 

«Après ces allégations en novembre, le ministère de la Défense a conduit à cette époque une analyse structurelle des véhicules blindés en question et a conclu que ces véhicules ne provenaient pas de l'armée libanaise. Notre évaluation reste la même», a-t-il dit à l'AFP.

«Comme nous l'avons souligné lorsque ceci a été soulevé la première fois, l'armée libanaise a déclaré publiquement que les véhicules montrés en ligne n'ont jamais été sur leurs inventaires d'équipement», a-t-il ajouté.

Le Hezbollah possède d'autres M113

L'armée libanaise «respecte les exigences de surveillance de l'usage final (des équipements), conserve un bilan exemplaire concernant l'équipement américain et reste un partenaire précieux dans la lutte contre le groupe Etat islamique et les autres extrémistes», a poursuivi Kirby.

Un porte-parole du Pentagone, Gordon Trowbridge, a de son côté expliqué mercredi à l'AFP que le Hezbollah disposait bien d'un «petit nombre» de véhicules blindés américains M113.

«Ils les ont depuis plusieurs années», a-t-il dit à l'AFP. «Ils peuvent venir de plusieurs sources car il s'agit d'un véhicule assez courant dans la région».

Les deux porte-parole américains n'ont pas avancé d'hypothèse sur la provenance de ces M113. Mais le mois dernier, certains responsables avaient avancé que le Hezbollah était soupçonné d'avoir saisi des véhicules ayant appartenu à l«'Armée du Liban-sud» (ALS), une ancienne milice chrétienne soutenue par «Israël» disparue en 2000.

Depuis 2013, le Hezbollah a envoyé des combattants en Syrie, en coordination avec le gouvernement,  pour venir en aide à l’armée syrienne dans sa lutte contre le terrorisme.

Source : agences et rédaction

22-12-2016 | 10:05
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut