Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Propos menaçants d’Erdogan: l’UE convoque l’ambassadeur turc Bahreïn: le pouvoir pousse à la confrontation violente Syrie: l’armée reprend le contrôle d’une zone industrielle dans l’est de Damas En France, Marne-La-Vallée prépare la présidentielle à sa façon Irak: 400.000 personnes «piégées» dans la Vieille ville de Mossoul Egypte: 10 soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï Bahreïn: libération d’un ancien photographe de l’AFP Yémen: «On a créé une crise humanitaire sans précédent» Moscou prêt à dialoguer avec les USA sur une réduction des armements nucléaires Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres L’Arabie Saoudite se vide des femmes fuyant la tutelle des hommes Attaque de Londres: 4 morts et 40 blessés, la piste du terrorisme privilégiée L’écart se resserre encore entre Macron et Le Pen Amnesty accuse Washington et Londres d’alimenter la crise humanitaire au Yémen Attaque de Londres: 4 morts, la piste du terrorisme privilégiée Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président syrien Bachar Assad a félicité lundi son homologue libanais Michel Aoun pour son élection, souhaitant que celle-ci contribue «à renforcer la stabilité» du Liban, a rapporté l’agence officielle syrienne.

Assad et Rouhani félicitent le général Aoun pour son élection

Dans un entretien téléphonique, «le président Bachar Assad a félicité le général Michel Aoun pour son élection», espérant que celle-ci «représente une nouvelle étape dans la vie politique libanaise qui contribuera à renforcer la stabilité du Liban et à réaliser un avenir meilleur pour le peuple libanais», selon l’agence Sana.

De même, l’Iran a rapidement salué l’élection d’Aoun. Dans la soirée, le président iranien Hassan Rouhani a appelé le nouveau président libanais pour le «féliciter».

«La République islamique d’Iran félicite le peuple libanais et les différents groupes politiques de ce pays», a déclaré Bahram Ghassemi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, selon l’agence officielle Irna.

«Il s’agit d’un pas important pour enraciner la démocratie et assurer la stabilité du Liban», a déclaré Ghassemi, pour qui cette élection est le symbole «de la coexistence des différentes religions».

Rouhani a pour sa part affirmé au nouveau président libanais que la République islamique d’Iran «soutenait le gouvernement, le peuple et la résistance libanaise», toujours selon l’agence Irna.

«Vous prenez vos fonctions alors que la région fait face à une double menace, les […] groupes terroristes et l’avidité du régime sioniste [Israël, ndlr]. Nous sommes certains qu’avec votre élection, le front de la résistance sera renforcé face à ces deux menaces», a ajouté le président iranien à l’adresse de Aoun.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a lui aussi salué lundi l’élection de Michel Aoun comme président du Liban et a appelé les Libanais à former «sans attendre» un gouvernement «capable de relever les graves défis» qu’affronte le pays frontalier de la Syrie.

L’ex-général Michel Aoun est devenu lundi le nouveau président libanais, mettant fin à un vide institutionnel de deux ans et demi causé par de profondes divisions liées notamment à la guerre en Syrie. Outre le soutien du Hezbollah, il a été élu par le Parlement grâce à l’appui de deux de ses adversaires politiques : le chef des Forces libanaises (FL) Samir Geagea et l’ancien Premier ministre Saad Hariri.

Dans un communiqué très prudent, le département d’Etat américain s’est borné à «féliciter le peuple du Liban pour l’élection du président Michel Aoun.»

La diplomatie américaine a souligné que c’était «l’occasion de rétablir les fonctions gouvernementales et de construire un avenir plus stable et plus prospère pour tous les citoyens libanais».

Source : agences et rédaction

01-11-2016 | 11:36
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut