Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Propos menaçants d’Erdogan: l’UE convoque l’ambassadeur turc Bahreïn: le pouvoir pousse à la confrontation violente Syrie: l’armée reprend le contrôle d’une zone industrielle dans l’est de Damas En France, Marne-La-Vallée prépare la présidentielle à sa façon Irak: 400.000 personnes «piégées» dans la Vieille ville de Mossoul Egypte: 10 soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï Bahreïn: libération d’un ancien photographe de l’AFP Yémen: «On a créé une crise humanitaire sans précédent» Moscou prêt à dialoguer avec les USA sur une réduction des armements nucléaires Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres L’Arabie Saoudite se vide des femmes fuyant la tutelle des hommes Attaque de Londres: 4 morts et 40 blessés, la piste du terrorisme privilégiée L’écart se resserre encore entre Macron et Le Pen Amnesty accuse Washington et Londres d’alimenter la crise humanitaire au Yémen Attaque de Londres: 4 morts, la piste du terrorisme privilégiée Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une nouvelle série d’attentats suicide meurtriers a secoué lundi soir le village de l'est du Liban proche de la Syrie, Al-Qaa, faisant treize blessés. Elle intervient après quelques heures d’une première série qui a fait cinq martyrs et quinze blessés.

Plusieurs attentats suicide menés par des kamikazes ont coûté la vie à au moins cinq personnes dans un village à majorité chrétienne de l'est du Liban, une région troublée en raison de sa proximité avec la Syrie en guerre.

Liban:cinq nouveaux attentats suicide secouent Al-Qaa.

Une première série d'explosions s'est produite avant l'aube à Al-Qaa, un village situé dans la région de la Bekaa, à quelques kilomètres de la frontière syrienne, faisant cinq martyrs et quinze blessés.

Quelques heures plus tard, dans la soirée de lundi, le village était de nouveau frappé par cinq attaques suicide, a indiqué une source militaire à l'AFP. Treize personnes ont été blessées, selon des sources hospitalières citées par l'agence nationale libanaise.

Le mode opératoire - kamikazes et attentats simultanés - est typique des organisations extrémistes comme «Daech» et «Al-Qaïda».

Dans les détails, des kamikazes à moto se sont à nouveau fait exploser au centre d'Al-Qaa, au moins un devant l'église et deux à proximité d'un véhicule blindé et d'une unité militaire de renseignement, selon une source militaire. Une source de sécurité a pour sa part indiqué que deux des explosions ont eu lieu près de la mairie.

Des combats ont éclaté à l'extérieur du village entre l'armée libanaise et des groupes armés.

La direction de l’armée a avisé les habitants d’Al-Qaa, dans un communiqué lundi soir, de ne pas se rassembler dans les places de la région et de respecter les mesures de sécurité adoptées par les forces de l’ordre.

«A 22h30 ce soir, plusieurs explosions terroristes ont retenti dans la région de Qaa, faisant un nombre de blessés parmi les citoyens. Le commandement de l’armée appelle les habitants de la région à ne pas se rassembler dans la localité et à respecter les mesures adoptées par la troupe», souligne le communiqué.

Condamnations

Le Hezbollah a condamné ces attaques.

Pour le Premier ministre libanais Tammam Salam, cette opération montre «les plans funestes visant le Liban et les risques qui menacent le pays».

Le chef de l'armée, le général Jean Kahwaji, a de son côté rendu hommage à Al-Qaa et aux autres villages frontaliers qui «représentent la première ligne de défense du Liban face au terrorisme».

La coordonnatrice spéciale de l'ONU pour le Liban, Sigrid Kaag, a «condamné» cette attaque et appelé la communauté internationale à «améliorer les capacités de l'armée libanaise face aux défis sécuritaires, dont les menaces terroristes».

Présence terroriste sur le sol libanais

Al-Qaa est situé sur le principal axe routier reliant la ville syrienne de Qousseir à la Bekaa libanaise.

Comme de nombreuses autres localités de l'est du Liban, Al-Qaa n'est pas épargnée par la guerre syrienne qui a fait plus de 280.000 morts et poussé des millions de personnes à la fuite depuis 2011.

Le Liban accueille plus de 1,1 millions de réfugiés syriens, soit le quart de sa population.

Des rapports sécuritaires libanais et internationaux confirment que parmi eux figurent un nombre de miliciens terroristes prêts à mener des attaques contre la population et l’armée libanaises.

C’est grâce aux combats menés conjointement par l’armée libanaise et le Hezbollah que la majeure partie de la frontière libano-syrienne à l’Est du pays a été sécurisée.

L’infiltration des terroristes est devenue alors quasi impossible et plusieurs tentatives d’attentats à la voiture piégée ont été sabotées à ce jour.

Source: agences et rédaction

28-06-2016 | 10:34
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut