Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Rendez Rome aux Romains»: Manifestation contre la politique de l’UE en Italie La réforme de la santé échoue, nouveau revers pour Donald Trump «Israël» n’a pris «aucune mesure» pour limiter la colonisation depuis décembre (émissaire ONU) Inquiétude en «Israël» de la nouvelle décision syrienne d’affronter les raids Près de 4773 civils tués dans la guerre au Yémen, selon l’Onu Présidentielle: la surenchère «complotiste» de Fillon trouble son camp Armes chimiques: Russie et Chine veulent étendre la commission d’enquête de l’ONU à l’Irak L’assaillant de Londres visitait souvent l’Arabie saoudite, la dernière fois en 2015 L’armée syrienne libère le dernier bastion de «Daech» au nord-ouest de Raqqa La Jordanie aux abords de la bataille de Raqqa: Et si «Daech» fuit en notre direction? Un avion de reconnaissance AWACS français scanne la frontière russe Un cadre du Hamas, Mazen Faqha, assassiné à Gaza Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique «Israël»: la fermeture d’un réservoir d’ammoniaque menacé par le Hezbollah reportée Arabie Saoudite: la sœur de Raïf Badawi interrogée par la police Deuxième arrestation après la mort du demi-frère de Kim Jong-un Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> LE HEZBOLLAH >> Infos >> Communiqués de presse

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Hezbollah a condamné les nouvelles mesures répressives du régime bahreïni qui a suspendu les activités de la plus grande association bahreïnie, Al-Wefaq, et dissout deux autres associations.

Bahreïn: Le Hezbollah condamne la tyrannie du régime et l’hypocrisie mondiale.

Dans communiqué publié ce jeudi, le Hezbollah a affirmé que «ces mesures représentent une agression claire contre les droits et les libertés dont doit jouir chaque peuple dans ce monde. Ceci reflète la nature tyrannique du régime à Bahreïn qui a tué les manifestants, détenu les militants, réprimer et encercler les civils. Il s’agit des crimes qui ont visé la majorité du peuple bahreïni sans tenir compte des règles politiques, religieuses et éthiques».

Et d’ajouter: «Les associations suspendues et dissoutes par le régime ne sont en aucun cas violentes, et n’ont jamais adopté des discours ou des pratiques endommageant la société. Ces associations brandissent le slogan de la paix qu’elles pratiquent dans leurs activités, raison pour laquelle ce crime revêt un caractère plus grave et plus dangereux. Le régime veut étouffer le mouvement de contestation populaire et approfondir la crise politique et sociale dans le pays».

Le Hezbollah a appelé «la communauté internationale, qui prétend tenir compte des libertés, à assumer ses responsabilités et à agir face à ces mesures répressives». Il a dans ce contexte condamné «le mutisme et l’indifférence des institutions internationales face à la confiscation du droit du peuple bahreïni à s’exprimer ou à pratiquer un rôle politique pacifique, d’où l’hypocrisie de ces institutions brandissant à tort le slogan de la démocratie».

Et de poursuivre: «Le régime n’aurait pas osé pratiquer ces mesures répressives sans l’aval des forces brutales qui le protègent, dont à leur tête le régime saoudien et ses protecteurs régionaux et internationaux».

«Le Hezbollah est sûr que ces mesures criminelles n’affaibliront pas le peuple bahreïni qui poursuivra la revendication de ses droits, et ne l’incitera pas à renoncer à son choix pacifique. Cette action pacifique a embarrassé les autorités de Bahreïn et les a poussées à prendre des mesures hystériques démontrant leur impatience et incapacité», a-t-il insisté avant de prévoir la soumission proche du régime face aux revendications justes du peuple bahreïni.

Le Hezbollah a enfin salué ce «peuple pacifique persévérant qui a appris au monde la stabilité face à la répression et à la tyrannie», confirmant son «droit à user de tous les moyens pacifiques pour exiger le régime à renoncer à son arrogance et faire partie d’un processus politique réel qui protège le Bahreïn et la région et réalise les aspirations légitimes des citoyens».

Source: Les Relations médiatiques du Hezbollah, traduit par Al-Manar

16-06-2016 | 14:04
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut